30/09/2008

Portrait craché : Mellin/Mellan

Claude Mellan (1598-1688) - Portrait d'Henriette-Marie de Buade-Frontenac, 1641


Charles Mellin (1597-1649) - Le général toscan Alessandro del Borro, 1645

14/09/2008

10/09/2008

Portrait craché : Fuller/Juel

Florence Fuller - Inseparables, circa 1900


Jens Jørgensen Juel - Un garçon qui court, 1802

08/09/2008

Ronde de nuit : Au clair de la lune, Saint-Etienne-du-Mont

cliquer pour agrandir

Thomas Shotter Boys - Saint-Etienne-du-Mont et le Panthéon, 1838

05/09/2008

Les fleurs sont de retour



Mikhaïl Alexandrovitch Cholokhov (1905-1984)
photographié en 1938



Mikhaïl Cholokhov, le seul homme à avoir reçu à la fois le prix Nobel et le prix Staline de littérature, fut accusé par Soljénitsyne de n'avoir pas vraiment écrit Le Don paisible - et de l'avoir volé, en partie ou non, à Fiodor Krioukov ou à Vinyamin Alekseievitch Krasnouchkine. Maintenant que l'étoile de Soljénitsyne a pâli, et que le manuscrit original du Don a été découvert et analysé, on a toutes raisons de penser que le livre est bien de la main de Cholokhov. 




Ce qui n'a jamais fait de doute en revanche c'est que Tikhiy Don, saga de cavaliers cosaques qui suit la famille Melekhov depuis le début du XXème siècle jusqu'à la guerre civile entre Rouges et Blancs, fait partie des huit ou dix plus grands romans qu'ait produits une littérature qui n'en fut pas avare.






Etrange roman assez éloigné du réalisme socialiste - le dogme n'était d'ailleurs pas en vigueur quand il fut écrit - avec son héros peu positif qui se bat d'abord chez les blancs, puis avec les rouges, et enfin pour lui seul. Cholokhov essaiera ensuie de se couler dans le moule en écrivant Terres défrichées - mais il butera entre autres problèmes sur la famine ukrainienne et les persécutions contre les paysans. Il écrira à Staline pour protester, sera quelque peu inquiété par le NKVD, puis capitulera, finissant président de l'Union des écrivains, y ayant perdu son génie. Mais ne lui jetez pas la première pierre, Soljénitsyne l'a déjà fait.




Le Don paisible,
surtout dans sa première partie, décrit la vie rurale cosaque dans la région natale de l'auteur, autour de Veshenskaya. Il contient de nombreux chants populaires qui doivent leur survie à Cholokhov. L'un d'eux dit en ukrainien :

А где ж гуси?
В камыш ушли.
А где ж камыш?
Девки выжали.
А где ж девки?
Девки замуж ушли.
А где ж казаки?
На войну пошли …


Où sont passées les oies ? - Elles ont couru dans les roseaux
Où sont passées les fleurs ? - Les filles les ont cueillies
Où sont passées les filles ? - Elles ont pris un mari
Où sont passés les maris ? - Ils sont partis pour l'armée.



En 1955 le folksinger Pete Seeger fut convoqué (subpoenaed) par la HUAC, la commission des activités anti-américaines du sénateur Mc Carthy, et refusa de témoigner sur ses liens éventuels avec le Parti Communiste Américain, de donner des noms et même d'invoquer le cinquième amendement, ce qui l'exposait aux peines les plus lourdes que pouvaient encourir les suspects comme lui. Et de fait il fut condamné en 1961 à 10 ans de prison pour outrage à la Cour - verdict annulé en appel l'année suivante.

C'est pendant ces années passées sous la menace d'une incarcération qu'il retrouva un jour dans un carnet la citation du Don paisible et qu'il y ajouta trois mots "long time passing" qui le hantaient comme une scie musicale. Where have all the flowers gone était né. Seeger la retravailla avec Joe Hickerson, qui ajouta les deux couplets finaux. Le Kingston Trio la reprit puis Peter, Paul & Mary, et Joan Baez. Et en 1962 Marlene Dietrich chanta la version française au gala de l'UNICEF à Paris, puis la version allemande. Where have all the flowers gone n'était déjà plus une chanson - mais un hymne international.


Marlene Dietrich enregistre la version française en Mai 1962. En Algérie, la guerre civile à trois fait rage entre l'OAS, le FLN et l'armée française. La France ne reconnaît officiellement la République Algérienne que le 5 juillet de cette année-là.

A cette même date, les conseillers militaires (military advisers) américains sont déjà 12.000 au Sud Viêt-Nam, y compris les forces spéciales - les Green Berets. L'année suivante, le fameux cable 243, envoyé sans l'aval de Kennedy par l'aile dure de l'administration américaine, donne le champ libre aux généraux sud-vietnamiens pour un coup d'état militaire. Le président Ngo Dinh Diem et son frère sont assassinés le 2 Novembre 1963, vrai début de la seconde guerre du Viêt-Nam. Vingt jours plus tard, à Dallas, Kennedy est assassiné lui aussi.


Where have all the flowers gone charrie avec elle une bonne partie de l'histoire du XXème siècle, et même plus. Tout le passé cosaque, la guerre de 14, la révolution d'Octobre et la guerre civile russe à travers Cholokhov. La seconde guerre mondiale, à travers Dietrich et le quiproquo qui lui a fait endosser Lili Marlene à la place de Lale Andersen, ce quiproquo qu'elle exorcisait, d'une certaine façon, avec Sag mir. La guerre froide à travers Seeger et la HUAC. Et le Viêt-Nam bien sûr.




Sag mir, wo die Blumen sind ? - version allemande chantée par Marlene Dietrich
Mis en ligne par Walters78s


Quand Lyndon Baines Johnson devient président des Etats-Unis, le Viêt-Nam n'est pas sa priorité - sa priorité c'est la Great Society. Mais les guerres vous changent. Viennent en Août 1964 les deux incidents du Golfe du Tonkin. On ne sait pas trop ce qui s'est passé les 2 et 4 Août de cette année là sur l'USS Maddox, particulièrement le 4. Ce qu'on sait, c'est que la marine américaine voulait dire des choses simples, que le président Johnson voulait entendre des choses simples, et qu'il allait être très bientôt en campagne électorale. Le 4 au soir, il parle à la télévision. Le 7, le Congrès américain vote le Gulf of Tonkin statement qui autorise Johnson à engager des opérations militaires sans déclaration de guerre préalable. Le reste est largement connu.

Where have all the flowers gone est une chanson qui se rappelle à votre souvenir chaque fois qu'une guerre envoie au loin mourir des jeunes gens. Creusez les motifs, vous trouverez des mensonges. Les tombes et les fleurs, elles, sont vraies. Et voici Marie-Magdalene Dietrich (1901-1992), dite Marlene, chantant en anglais une vieille chanson cosaque.




Mis en ligne par jolicrasseux


Where have all the flowers gone?
Long time passing
Where have all the flowers gone?
Long time ago
Where have all the flowers gone?
Young girls picked them every one
When will they ever learn?
When will they ever learn?

Where have all the young girls gone?
Long time passing
Where have all the young girls gone?
Long time ago
Where have all the young girls gone?
Gone to young men every one
When will they ever learn?
When will they ever learn?

Where have all the young men gone?
Long time passing
Where have all the young men gone?
Long time ago
Where have all the young men gone?
Gone for soldiers every one
When will they ever learn?
When will they ever learn?

Where have all the soldiers gone?
Long time passing
Where have all the soldiers gone?
Long time ago
Where have all the soldiers gone?
Gone to graveyards every one
When will they ever learn?
When will they ever learn?

Where have all the graveyards gone?
Long time passing
Where have all the graveyards gone?
Long time ago
Where have all the graveyards gone?
Covered with flowers every one
When will we ever learn?
When will we ever learn?

Where have all the flowers gone?
Long time passing
Where have all the flowers gone?
Long time ago
Where have all the flowers gone?
Young girls picked them every one
When will they ever learn?
When will they ever learn?







02/09/2008

Le greffe : Black cat blues


Mis en ligne par Chlipala

I got a big black cat who sits in my back door
He catches every rat run across my floor
Now everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
I wouldn't sell that cat to save your soul

If it wasn't for that cat, I wouldn't know what I would do
Rats cutting up all of my clothes and shoes
Now everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
I wouldn't sell that cat to save your soul

I been had this old cat, now, for three, four years
Didn't nobody want him till I brought him here
Now everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
I wouldn't sell that cat to save your soul

(spoken: Catch a rat!)

Before I got that cat, rats had holes all in my walls
Since I brought her home you can't find no holes at all
Now everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
I wouldn't sell that cat to save your soul

You have seen a-lots of cats and you going to see a-lots more
I got one I carries everywhere I go
Now everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
Everybody wants to buy my kitty
I wouldn't sell that cat to save your soul

(spoken: Aw, play it now
Catch a rat!)



Lizzie "Kid" Douglas dite Memphis Minnie, 1897-1973